Le bachelor est LE diplôme du moment. Et pour cause : cette formation en trois ans, qui connaît un succès grandissant, permet de se professionnaliser tout en offrant de nombreux débouchés !

Le très bel essor du diplôme bachelor
Le bachelor connaît un spectaculaire essor depuis quelques mois désormais. Pratiquement inconnu il y a une demi-douzaine d’années, hormis des initiés aux cursus anglo-saxons, ce diplôme post bac est en effet proposé par un nombre croissant d’écoles de commerce et de management.

Rien qu’en 2013, plus d’une trentaine de nouveaux cursus ont été annoncés ou lancés : un bachelor spécialisé dans la communication à l’ISTEC, un diplôme international proposé à Lyon pour l’ESC Dijon, un bachelor en commerce pour l’European Business School, un cursus uniquement proposé à l’étranger pour l’ESCP, tandis que l’ESCE a décidé de lancer 4 bachelors en commerce international, en communication et marketing digital, en management des ressources humaines et un dernier baptisé officer manager…

D’importantes progressions encore attendues

De son côté, l’EM Lyon a pris le contrôle de l’ESC Saint-Etienne pour y poser les bases d’une grande offre bachelor, avec l’objectif affirmé d’accueillir 500 élèves par promotion d’ici à 2018 !

Autre exemple de cette tendance de fond dans le monde de l’enseignement supérieur : la banque commune d’épreuves Atout+3 – qui rassemble 10 grandes écoles de commerce et de management – a vu son nombre de candidats plus que doubler en cinq ans seulement, tandis que le concours EGC – qui réunit 26 écoles de commerce et de gestion – fait état d’une progression de plus de 30 % sur la même période !

Les raisons de ce mouvement de fond

Plusieurs facteurs expliquent cette ferveur. « Le bachelor permet de répondre à de réels besoins sur des postes opérationnels », souligne ainsi Christian Chenel, directeur des programmes de Novancia Business School.

De son côté, Andrès Atenza, le directeur général de l’ISC Paris, qui a récemment lancé un bachelor in business, met en avant le fait que « ce programme généraliste permet de maîtriser les fondamentaux du management : comprendre les enjeux économiques, bâtir une stratégie, piloter la performance, travailler dans un environnement multiculturel, gérer des projets collectifs et entrepreneuriaux. Un bachelor donne ainsi aux étudiants toutes les chances de réussir leur orientation professionnelle ! »

De l’intérêt d’intégrer un bachelor

« De plus en plus d’étudiants optent pour un bachelor plutôt qu’une classe préparatoire », constate pour sa part Guy Gascoin, directeur de l’Ecole Atlantique de Commerce (EAC).

« Derrière cette orientation se cache la volonté d’obtenir rapidement un diplôme où l’expérience terrain s’équilibre avec les enseignements théoriques. Les étudiants sont en quête de sens, et ce type de diplôme permet une mise en pratique rapide, notamment via les nombreux stages qui émaillent la formation, ou par une formule en alternance. Cela offre également la possibilité à ces jeunes, dont 25 % intègrent l’EAC en ayant tout juste 17 ans, de prendre le temps de la réflexion avant de s’engager dans un cursus sur cinq ans. 70 % de nos diplômés poursuivent d’ailleurs en master. La crise n’est pas étrangère à cet engouement pour le bachelor. Une tendance qui se confirme auprès des entreprises, qui recherchent de plus en plus des profils de niveau bac+3 », détaille le responsable de l’établissement nantais. Le succès des bachelors ne devrait donc pas se démentir dans les prochaines années !

Orientations
Partagez cet article à vos amis

commentaires