Le bachelor est une formation de trois ou quatre ans, permettant de multiplier les expériences à l’international notamment. Focus sur ce diplôme qui séduit de plus en plus de jeunes.
Le bachelor, qu'est-ce que c'est ?

Il n’y a pas que les programmes Grande Ecole qui soient au centre des préoccupations des écoles de commerce et de management : depuis quelques années, ces établissements bichonnent un cursus qui ne cesse d’évoluer : le bachelor. Inscrit dans le modèle LMD – Licence, Master, Doctorat -, de niveau bac+3, ce diplôme est directement reconnaissable par les entreprises pour ses spécificités qui l’éloignent de la licence. Le principe ? Proposer un emploi-du-temps harmonieusement réparti entre la France et l’étranger, en alternant sur trois ou quatre ans les stages et échanges au sein d’entreprises et d’universités partenaires.

Internationalisation et professionnalisation

Il faut bien comprendre que le bachelor n’est pas un cursus comme les autres… Il place au centre de ses objectifs l’internationalisation et la professionnalisation. Le passage obligé : les cours en anglais, souvent dès la première année.

Mais faire un bachelor, c’est l’assurance de trouver un emploi rapidement. Les PME raffolent en effet des profils qui sortent de ces cursus, opérationnels, débrouillards et autonomes. Elles recherchent ces jeunes diplômés pour des postes en middle-management, dans des services très variés tels le marketing, l’administratif, le commercial… Mais il faut également être conscient qu’à bac+3 ou bac+4, on ne perçoit pas le salaire d’un bac+5 !

L’international, un must have

Les bachelors requièrent bien souvent de faire un semestre d’études à l’étranger, quand ce n’est pas un stage entier ! L’international est en effet dans la base même du bachelor. Mais quand on choisit de passer ce diplôme, l’idéal est de se démarquer… Visez principalement les écoles qui développent des programmes bi ou tri-culturels pour vous assurer une immersion « totale » en terre étrangère !

Les bachelors permettent également de se créer son profil. Il faut définir son objectif dès les premiers mois afin d’atteindre ses ambitions ! Choisissez bien les modules, les entreprises dans lesquelles vous irez vous former,… Mais pas de panique : le propre du bachelor, c’est aussi d’être encadré. Les enseignants sont là pour vous guider, tout au long de votre parcours.

Une mise en pratique systématique

Quelque soit le bachelor choisi, vous serez épaté par la rapidité de la venue des stages, qui se mettent en place bien souvent à la fin de la première année. Mais de plus en plus d’écoles proposent une troisième année en alternance, qui, en plus de permettre une prise en charge des frais d’inscription par l’entreprise et un petit salaire, augmente l’employabilité de l’étudiant.

Enfin, le bachelor booste l’employabilité par son aspect polyvalent, tout en offrant une expertise aux jeunes. En effet, la troisième année est bien souvent synonyme de spécialisation. Elle permet ainsi de trouver du travail dans la branche choisie… voire de poursuivre ses études en master !

Orientations
Partagez cet article à vos amis

commentaires